Septembre 1981, sommet franco-britannique

Il faudra attendre le Sommet franco-britannique des 10 et 11 septembre 1981 au cours duquel Madame Thatcher, Premier Ministre Britannique, et Monsieur Mitterrand, Président de la République Française, décident de relancer le projet de construction d’un lien fixe transmanche. Ils nomment un groupe de travail franco-britannique (présidé pour la France par M. Guy Braibant) pour étudier les aspects techniques et économiques de la construction éventuelle d’une liaison fixe transmanche et analyser les projets récemment proposés (des tunnels forés, des tunnels immergés, des ponts et des projets mixtes pont-tunnel).

  Le 23 avril 1982, le Groupe de travail remet son rapport aux deux Ministres des Transports : « la solution du tunnel foré permet une maîtrise satisfaisante des techniques, des délais et des coûts ».

Quelques mois plus tard, un groupe de cinq banques françaises et britanniques offre ses services aux deux Gouvernements pour examiner les problèmes d’organisation et de montage juridique et financier. Leur rapport est rendu public en mai 1984.

  L’accord de principe pour la réalisation d’une liaison fixe est pris par les deux chefs d’Etat lors du Sommet franco-britannique du 30 novembre 1984 : « le projet est techniquement faisable et financièrement rentable ».

  Un groupe de travail, présidé côté français par M. Raoul Rudeau se met au travail pour mettre au point le cahier des charges à proposer aux sociétés intéressées par ce lien.

<Page précédente                                      Page suivante>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Un site en construction …