1975 : arrêt des travaux

Le 20 janvier 1975, le Ministre Britannique de l’Environnement, Sir Anthony Grosland annonce que pour des raisons financières, son Gouvernement abandonne la construction du tunnel.

Le Premier Ministre britannique, Sir Harold Wilson demande à la Chambre des Communes de ne pas ratifier le traité franco-britannique, traité qui avait été adopté par le Parlement français en décembre 1973.

Comme la convention le prévoit, les deux sociétés concessionnaires décident de se retirer : 300 mètres avaient été creusés côté français. Après des journées « portes ouvertes » les galeries sont noyées dans l’attente de jours meilleurs.

De nouveaux projets vont voir le jour appuyés par de grands groupes de Travaux Publics et même des compagnies nationales de chemins de fer

ILL17B

Page précédente                                                                                    Page suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Un site en construction …