90 mètres par semaine

Côté français, sous la conduite de l’ingénieur des mines, Ludovic Breton, une véritable « usine du tunnel » se construit à Sangatte. Après des travaux préliminaires, le percement des galeries peut commencer avec l’aide d’une machine inventée par H. Brunton, puis une machine rotative, l’ancêtre du tunnelier, mise au point par un militaire britannique, le Colonel Beaumont qui permet de forer 90 mètres par semaine.

ILL7
Le tunnel sous marin. France. Village de Sangatte

Côté britannique, n’ayant pu réunir les fonds nécessaires pour exécuter les travaux dans le délai imparti par le « Bill », les deux sociétés britanniques, l’une après l’autre, doivent abandonner leurs démarches n’ayant pas obtenu l’autorisation du Parlement. Il faut attendre 1881 pour voir le Président de la Société des Chemins de fer « The South Eastern Railway Company », Sir Edward Watkin, créer une société concessionnaire et obtenir les autorisations du Parlement. Shakespeare Cliff est choisi comme site pour les travaux de forage.

<Page précédente                                      Page suivante>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Un site en construction …